Vous êtes dans : Accueil > Actualités > "La guerre de 1870 vue à travers le regard des artistes" au musée

"La guerre de 1870 vue à travers le regard des artistes" au musée

Du samedi 10 octobre 2020 au dimanche 3 janvier 2021.

La guerre de 1870, même si elle est aujourd’hui méconnue, est restée dans l’esprit des Français, jusqu’à la première guerre mondiale,  une tragédie qui a incité à la revanche. Aucun combat n’avait eu lieu sur le sol métropolitain depuis la fin du 1er Empire (1815). Les combats, les exactions, les incendies, les morts, la perte de l’Alsace et de la Lorraine sont des sujets qui ont été utilisés par les artistes dans tous les domaines : de la littérature à la chanson, dans la peinture, la photographie et la sculpture.

Après « l’année terrible », le salon de 1872 verra l’apparition d’œuvres en lien avec les évènements. Jusqu’au début du 20ème siècle, des artistes interprèteront cette guerre avec des variantes suivant les évolutions de la vie politique et de la vision de guerre. Des commandes publiques aux fêtes locales, ce thème sera largement représenté : de la valorisation du soldat anonyme à la douleur et la détresse,  de l’image de la patrie d’opposant à l’ennemi à la montée du patriotisme ou  des mouvements pacifistes à la revanche.

La création d’un dessin, d’un tableau ou d’une photographie implique nécessairement un parti-pris.

La photographie fin 19ème siècle nécessite encore un temps de pose de quelques instants. L’instantané et le mouvement ne sont pas possibles, le journaliste de guerre est un peintre de guerre. Le photographe ne peut réaliser des clichés que de scènes figées et pour la presse il est donc plus aisé de reproduire un tableau, une aquarelle, une gravure ou une lithographie pour exprimer une action, des mouvements, des scènes de vie ou de combats. Orienter un angle de vue, demander aux habitants de poser impliquent un choix des photographies à diffuser et un message à faire passer. La série produite pour recueillir les fonds pour la reconstruction de la Ville en est un exemple.

Faire le choix de peindre une scène au crépuscule avec des teintes sombres accentue, dans les aquarelles de Moullin par exemple, le ressenti de froideur, de tristesse et d’absence de vie.

La période longue, jusqu’en 1914 donc plus de 40 ans, pendant laquelle ce thème est utilisé, montre l’impact important que cette guerre a eu sur toute la population française.

Cette exposition souhaite faire découvrir aux visiteurs les différents partis-pris que les artistes (peintres, aquarellistes, graveurs, sculpteurs et photographes) ont souhaité donner à leurs créations.

En complément, la salle située au rez-de-chaussée du musée relate les combats du 18 octobre 1870 à Châteaudun et présentent des objets, des éléments d’uniformes et d’armurerie.

 

 

Informations pratiques

Horaires d’ouverture :

Lundi, mercredi, jeudi et vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h

Samedi , dimanche et jours fériés de 14h à 17h

Samedi 17 et dimanche 18 octobre : de 9h à 12h et de 13h30 à 18h

Visite commentée sur rendez-vous

Partager cette page :